Your mail

La lettre du Président N°72

Golf de Périgueux, le 30 avril 2020

Chers amis, après l’intervention de Monsieur le Premier Ministre d’hier, nous avons bon espoir de rouvrir nos installations dans un délai que nous souhaitons le plus bref possible.

pdfCliquez ici pour télécharger les gestes barrières de la FF de Golf927.45 Ko

Cela dépendra de la couleur affectée à notre Périgord : vert ou pourpre ! Et non, c’est orange pour l’instant. Les autorités ne manquent pas de souligner que les Périgourdins commencent à anticiper le déconfinement avec sa cohorte de conduites inadéquates. Je ne peux que souscrire à ces remarques lorsque nous constatons que des golfeurs s’affranchissent de règles simples : quand le golf est fermé, il est fermé, point. Que certains golfeurs se livrent à une libre interprétation de celles-ci ne participe pas à la bonne image que devraient véhiculer les pratiquants de ce sport. Nous espérons que cela n’interférera pas sur le bienfondé d’une réouverture. Avant de parler golf, sachez que la réouverture de nos installations est soumise à la décision du Préfet, des Maires de PERIGUEUX et de MARSAC. Nous saurons cela jeudi 7 mai. A l’évidence la reprise sera progressive et contraignante. Le document qui est joint à cette lettre vous donnera une idée de ce qui sera mis en place.

Vous constaterez que les règles qui pourraient être appliquées ne permettront pas de rejouer « comme avant ». J’emploie à dessein le conditionnel car à l’heure où j’écris ces lignes, la règlementation est susceptible d’évoluer, nous attendons confirmation de la FFG, évolution n’allant pas dans le sens d’un assouplissement. Le retour à une situation normale prendra du temps, et si ces règles ne sont pas respectées à la lettre, cela prendra encore plus de temps ! J’insiste sur le caractère contraignant de ces protocoles, vous avez envie de jouer, nous le comprenons mais on ne reprendra pas la partie commencée avec les copains la veille du confinement, il faudra mettre de côté vos habitudes.

Il faut absolument comprendre que ce déconfinement sera résolument progressif et non brutal. Tout dépendra de notre capacité à respecter les mesures mises en place et qu’elles ne soient pas détournées individuellement. Nous faisons appel au civisme et au sens des responsabilités de chacun. Je voudrais compléter cet inventaire par notre souci de favoriser l’accès à tous les membres. Ceci suppose que chacun de vous accepte le partage du temps, du parcours, du practice avec les Pros qui pourraient reprendre leurs cours individuels ainsi que l’école de golf sous une forme restant à définir. Nous étudions plusieurs mesures qui permettraient une régulation équitable des plages horaires avec, par exemple, une juste répartition entre les membres.

De notre discipline dépendra la rapidité vers un retour à la normale car nous n’envisageons pas une seule seconde de nous écarter de ces consignes. Nous ne les commentons pas, nous les appliquons. Encore une fois, je répète qu’il s’agit là de pistes, sérieuses certes, mais non définitives car nous n’avons aucune certitude sur l’évolution des évènements. Je ne vous ai pas caché que cet exercice 2020 n’a pas débuté ni ne se poursuit sous les meilleurs auspices. Nous sommes une association, vous en êtes membres, cela s’accompagne d’un engagement implicite de solidarité pour éviter sa mise en péril. Pour aider à la compréhension de la situation, nous enregistrons, sur ces deux premiers mois d’inactivité, une perte de chiffre d’affaires de 87 000 Euros sans compter les 140 000 Euros de cotisations qui nous manquent. Ces nombres correspondent aux informations que nous avons communiquées aux autorités et à la presse. Nous nous attendons à des pertes supérieures liées aux restrictions de circulation non sans conséquences sur la saison touristique donc sur le nombre de Green Fees.

Nous ne mettrons pas en place un quelconque accommodement de cotisation. Initialement, celle-ci a été calculée au plus juste et au plus bas. En outre se poserait une question d’équité vis-à-vis des membres qui ont réglé avant le 15 mars. Si nous prenons ce problème financier d’un point de vue arithmétique, une cotisation s’amortit en 18 parcours d’ici au 28 février 2021. Je vous laisse à vos calculettes ! Sans une limitation de regroupement à dix individus, nous vous aurions conviés à une réunion d’information pour vous exposer nos comptes et répondre à vos interrogations légitimes. Notre souci demeure la sauvegarde de l’association et, par là-même, des emplois indispensables à son bon fonctionnement. Nous avons décidé de renouveler les contrats de deux permanents en lieu et place d’un licenciement économique.

La solidarité, il ne suffit pas d’en parler ! Pendant les six premières semaines de confinement, nous avons eu recours au travail partiel pour les jardiniers à raison d’une journée de travail et de quatre jours de chômage technique par semaine. Cette option permettait d’entretenir a minima le parcours, greens et fairways, mais surtout de récupérer de la masse salariale pour « amortir » les conséquences d’une activité nulle, manière d’anticiper sur un futur potentiellement sombre et incertain. Nous ne pouvons pas abandonner toute considération économique, notre budget demeure toujours aussi serré. Depuis lundi 27 avril, l’équipe tourne à plein régime avec l’appoint de Mathieu BARRANGER. Malgré les trombes d’eau, le parcours et les installations seront prêts. Le Comité Directeur remercie, non, le club remercie toutes celles et tous ceux qui ont compris nos soucis et qui ont régularisé leur cotisation. J’associe à ces remerciements celles et ceux qui ont déjà prépayé des achats et des services.

En conclusion, tout ce que je viens de vous raconter se concrétisera si et seulement si les autorités nous donnent le feu vert et se poursuivra si et seulement si nous nous montrons respectueux des consignes. Il ne nous appartient pas de les discuter. Dès que j’ai du nouveau, je me précipite vers vous ! Prenez grand soin de vous, nous avons hâte de vous retrouver sur les fairways. PL Dernière minute : Voici un extrait du courrier que vient de nous faire parvenir la FFG ce qui confirme l’emploi du conditionnel dans mes propos liés à la reprise. « Comme vous le savez, la Fédération française de golf en coordination avec ses groupements professionnels, GFGA, GEGF, ADGF, PGA, AGREF, ont œuvré ces derniers jours sans relâche pour le golf soit « dans le premier wagon » des rares sports dont la pratique est autorisée. Des règles ont été proposées pour étayer nos requêtes auprès des différents ministères.

Ce premier pas franchi, il y a toujours des échanges constants avec le Ministère des Sports et les autres parties prenantes pour fixer les modalités d’application de la reprise. Il en est ainsi pour tous les sports concernés. Ces modalités devraient être fixées réglementairement dans les tous prochains jours et validés par le Premier ministre dans son intervention du 7 mai. Par exemple, la carte des départements rouges/oranges/verts est affinée chaque jour et donc susceptible de modifications. Les règles qui s’appliqueront à ces catégories de couleur ne sont pas encore précisément définies à ce jour. »

domaine de Saltgourde, 24430 Marsac-sur-l'Isle, France

Phone: +335 53 53 02 35

© 2019, Golf Club de Périgueux - Mentions légales - Plan du site
Site créé & hébergé par Taranis Studio à Champcevinel/Périgueux